Amélie LEGUAY
Coach

QU'AVEZ-VOUS FAIT POUR VOTRE JOIE AUJOURD'HUI ?

Développement Personnel

Comment retrouver sa joie au quotidien ? Comment garder le cap dans les temps difficiles ?

PRENDS-TU VRAIMENT SOIN DE TOI ?

Je sors d'une séance de soin qui a été puissante, comme à chaque fois.

Ce qui m'a frappée cette fois, c'est le décalage entre la perception que nous avons de nos actions et la réalité de ce que nous vivons.

L'alignement pour moi implique notamment une forme de recherche d'équilibre voire d'harmonie, et de conscience pour que ce que je fais soit le plus juste et adapté pour moi. C'est plein d'autres choses mais pour aujourd'hui je te partage cela ainsi.

Etant très attachée à cet alignement, je veille notamment à faire attention à moi, c'est-à-dire à prendre soin de moi et à faire ce qui est juste pour moi. Par exemple, si je fais très attention aux autres mais pas à moi, je ne suis pas alignée, ça n'est pas juste pour moi. Ou bien, si je focalise beaucoup sur l'équilibre énergétique, je peux avoir tendance à oublier mon corps physique et un déséquilibre se créée. Si je suis trop dans mon mental, l'équilibre global se perd aussi. Voilà des notions que tu connais déjà.

Aujourd'hui ce qui est apparu en fin de séance, c'est que je m'étais mise de côté, que je me suis déconnectée de ma joie, de mon plaisir, et donc de la vie d'une certaine manière ces dernières semaines. Stupeur ! Comment est-ce possible ?!! Je médite, je veille à prendre soin de moi, de mon énergie, de mon corps, de mon esprit, de ma spiritualité.. je m'aménage des moments pour trouver le calme et la paix... j'adore mon métier, j'adore mes clientes... j'aime mon chéri et notre vie de famille... ah oui mais tiens.. c'est vrai ça, où est passée la joie, non pas de faire.. mais d'être??

La joie n'est pas forcément d'être en extase et en rire permanent. C'est aussi la joie d'être, tout simplement. La joie, le plaisir, le désir aussi, tout ce qui fait qu'on se sent vivant.

Il est vrai que ce que nous vivons actuellement peut nous déconnecter de cette joie d'être, ou plutôt... il est facile de se laisser embarquer dans cette déconnexion du fait du contexte, si l'on considère que la joie doit venir de l'extérieur. Alors qu'elle est en nous, à l'intérieur. Parfois bien cachée, ou oubliée.

Nous avons toujours le choix. Le libre arbitre. Quelles que soient les circonstances, nous avons toujours le choix de la direction que nous prenons, de la façon dont nous voyons les choses, dont nous les vivons. Et parfois nous oublions, malgré nous, une part de nous-même. C'est le jeu de la vie !

Surfer sur les vagues, choisir notre angle d'attaque, réussir ou tomber, se relever, voir une autre vague arriver et voir ce qu'on décide de faire avec elle..

Et parfois il y a des angles morts. Des choses qu'on n'avait pas vues. Un autre surfeur juste sur le côté. Un rocher. Une part de nous-même qu'on a oubliée parce qu'on a focalisé sur d'autres priorités.. il y a tant à faire, à gérer, à surmonter, à créer.

Qu'à cela ne tienne, hop ! une fois conscientisé, nous pouvons décider de reprendre notre cap, celui qui nous tient à coeur, celui qui fait sens pour soi, notre direction. Parce que je connais mon cap, je sais comment rebondir et me mettre en action. La vie est un jeu sportif, dans lequel chaque pas, chaque vague, compte. C'est à moi de décider si je joue avec les vagues, ou si je me les prend en pleine poire sans ré-agir.

J'ai fait beaucoup de choses dernièrement, mais aussi depuis des années. Et dernièrement oui, je l'avoue.. j'avais mis ma joie d'être de côté. Peut-être que tu te reconnaîtras aussi ;)

Ce qui est drôle c'est que, quand j'ai demandé à mon for intérieur de qui me permettrait, là maintenant, pour retrouver ma joie, la première chose qui m'est venue c'est : "Un Paris-Brest !" , Enorme ! Eh oui, la joie, le plaisir des sens c'est notamment celui du goût, celui des saveurs, celui de voir un magnifique gâteau et de savoir qu'il va être délicieux, de le déguster en se délectant (et en remerciant le talent des pâtissiers), celui de la chaleur d'un met si goûteux.. J'ai réalisé que cela faisait un moment que je ne m'étais pas autorisée finalement, à manger mon fameux gâteau préféré, je n'en avais même plus envie. J'avais réussi à me faire croire que je n'en avais plus envie. Sans m'en rendre, je m'étais coupée de l'en-vie.

La 2e chose qui m'est venue c'est : faire de l'accrobranche ! Ca m'a fait sourire et frissonner à la fois. Jamais je ne fais d'accrobranches, mais là j'ai senti que le message était plus profond qu'il en avait l'air. J'aime les arbres, je ressens le besoin de mouvement physique actuellement, et l'accrobranche c'est ludique ! Quoi de mieux pour me reconnecter à ma joie ?

Ce que je veux partager avec toi aujourd'hui, c'est que finalement, même si nous sommes doués pour nous inventer des histoires, des excuses, des oublis... la joie est simple et toujours accessible. Malgré le contexte, malgré les tensions, nous avons toujours la possibilité de nous connecter à notre joie intérieure, de nous amuser, de nous délecter, de nous émerveiller, de jouer avec la vie ! Je dirais même que, précisément dans le contexte que nous vivons, préserver cette joie d'être est cruciale pour nous-même, pour nos proches, pour le collectif, car elle élève la vibration.

❓Je te pose alors la question à toi aussi : Où en est ta joie actuellement ? Qu'as-tu fait pour ta joie aujourd'hui ? Et si ça ne te parle pas... ose demander à ton intuition elle te répondra ;)

Amélie


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion