Amélie LEGUAY
Coach

Utiliser les réseaux sociaux pour développer votre activité de thérapeute ou coach : bonne ou mauvaise idée ?

13 Juin 2022 Amélie LEGUAY Thérapeutes

Est-il vraiment nécessaire de communiquer sur les réseaux sociaux pour développer son activité de thérapeute ? Faut-il publier sur Facebook et Instagram pour trouver des clients ?

Coach pour Thérapeutes, Coach pour Praticiens, Coach pour Accompagnantes - Coaching d'alignement - Coaching de développement d'activité

Ces questions me sont régulièrement posées par des thérapeutes et praticiennes en début d'activité.

Être Coach pour Thérapeutes et Accompagnantes m’a permis de dégager des tendances dans le domaine, et d’avoir un avis sur cette question. En cherchant moi-même à développer mon activité, et en tant que Coach conseillant mes clientes thérapeutes, j’ai pu me faire ma propre expérience et ma propre idée. Je vous la partage ici.

 

Tout d’abord,

Non, il n’est pas obligatoire de communiquer sur les réseaux sociaux pour développer votre activité.

Il me semble que la croyance qu’il faut impérativement utiliser les réseaux sociaux vient de plusieurs facteurs :

  • Avec le développement exponentiel de l’importance d’internet, et notamment de Facebook, Instagram (et autres plateformes sociales) dans nos vies, nous avons tendance à en déduire que tout dépend de ces plateformes, y compris notre développement d’activité en tant qu’indépendants

 

  • La plupart des Coach Business pour thérapeutes et Coachs qui démarchent cette clientèle - et ils sont de plus en plus nombreux et virulents - le fait via les réseaux sociaux. C’est là que se trouve leur propre vivier de clientèle, et leur zone de compétence. Ils transmettent donc le message que c’est le principal levier de développement de clientèle, voire le seul.

 

  • Lorsqu’on s’installe en tant que Thérapeute, Coach, ou Praticien, dans la plupart des cas cela fait suite à des années de réflexion, une reconversion qui a été plus ou moins facile, etc. Le choix de devenir Accompagnant entraine souvent de la culpabilité, et la peur de manquer.. qui nous fait espérer une solution miracle rapide, qui permettra de « vivre rapidement de cette nouvelle activité ».. et la solution des réseaux sociaux telle qu’elle est présente dans l’inconscient collectif, et dans les publicités, peut faire croire que Facebook, Instagram, ou Linkedin, dont LA solution miracle qui va nous permettre de trouver rapidement de plus en plus de clients, et de dégager un revenu dont nous serons fiers (nous prouvant ainsi que nous avons eu raison de faire le choix de ce nouveau métier, à nos yeux et à celui de notre entourage), et qui nous apportera la sécurité que nous avions quittée.

 

Ce qui me permet d’affirmer qu’il n’est pas nécessaire de passer par les réseaux sociaux pour réussir en tant que thérapeute, c’est ce que je vous amène à conscientiser vous aussi. Nous connaissons tous des thérapeutes, des praticiens, des coachs, qui ont réussi et vivent de leur activité sans être passés par Facebook, Instagram, ou Linkedin. Et sans faire de Réels ;)

Certains mêmes, n’y ont rien fait du tout.

C’est le temps, le bouche à oreille, et le fait qu’ils soient vraiment alignés qui leur a permis de remplir leur agenda, d’avoir un revenu qu’ils estiment suffisant, d’avoir suffisamment (et même parfois trop) de clients.

 

Je me souviens de ma 1ère kinésiologue, qui après 6 mois d’exercice seulement devait réduire le nombre de rv car elle commençait à ressentir trop de fatigue à 5 rv par jour.

De cette autre thérapeute, kinésiologue-hypnothérapeute, dont tous les créneaux étaient bookés 2 mois seulement après son démarrage.

De cet énergeticien qui, 3 ans après son démarrage, a du ouvrir un agenda électronique tant il était débordé par les sms de demande de rv, et a aujourd’hui plus de 3 mois d’attente.

Aucun d’eux n’a utilisé les réseaux sociaux pour trouver des clients. AUCUN. Et pourtant 2 d’entre eux sont en région parisienne, réputée ultra concurrentielle.

 

Vous allez me dire : « Oui mais ce sont des exceptions !». Ce ne sont pas des exceptions. Ils font partie d’une réalité du monde de la thérapie, de la relation d’aide, que nous oublions parfois lorsque notre cerveau s’emballe.

Vous le savez certainement, cela a été prouvé : nos croyances ne cherchent qu’à être validées.

Si vous avez « acheté », consciemment ou inconsciemment, la croyance que « vivre de son activité est difficile », surtout pour vous, et qu’il est nécessaire de « passer par les réseaux sociaux » pour développer votre activité, mais que «c’est difficile », votre cerveau va trouver toutes les preuves que c’est vrai. Telle une tête chercheuse, câblée sur la validation de ces croyances que vous avez intégrées, il va piocher dès que possible tout élément qui le validera.

 

Alors, commencez-vous par vous demander :

« Quelles sont mes croyances à propos de la façon dont je peux vivre de mon activité ?»

« Quelles sont mes croyance à propos de l’utilisation des réseaux sociaux pour développer ma clientèle ? »

Développement d'activité pour Thérapeutes et Coachs

Oui, il est très utile voire nécessaire d’utiliser les réseaux sociaux pour développer votre clientèle.

Certains thérapeutes et accompagnants utilisent les réseaux sociaux et témoignent qu’ils les aident à développer leur clientèle. Mais c’est rare, et bien souvent un apport de clientèle à la marge.


Pourquoi ? Essentiellement parce que peu de thérapeutes, coachs, praticiens, accompagnants, utilisent véritablement les réseaux sociaux de façon optimale dans l’objectif précis de trouver plus de clients.

 

Quelques explications :

  • La plupart des thérapeutes et autres professionnels du bien-être et de la relation d’aide, n’ont pas véritablement envie de consacrer du temps et de l’énergie aux réseaux sociaux, pour en faire un vrai levier de développement. Ils ne vont donc pas y consacrer le temps et l’énergie nécessaires, que ce soit en formation ou en publications.
  • De nombreux praticiens croient qu’il suffit de publier quelques posts pour attirer les clients à eux. Ils ne connaissent pas les fondamentaux du fonctionnement des réseaux sociaux. Ils sont vite déçus et se découragent.
  • Entre Facebook, Instagram, Linkedin, Pinterest, TikTok, etc.. il est difficile de savoir comment utiliser tous ces réseaux, et de nombreux accompagnants se noient entre les différentes plateformes. Là encore, ils se découragent, ou dispersent leurs énergie sur plusieurs réseaux, au travers de posts épars, qui resteront sans visibilité réelle
  • Publier ne fait pas tout. Le mythe des « citations » quotidiennes à la dent dure, mais n’intéresse plus du tout l’audience. Les personnes présentes sur les réseaux, tout comme vous, viennent sur les réseaux dans un but précis.. se détendre, se divertir, mais aussi s’éveiller, apprendre, et … trouver les personnes avec lesquelles elles sentent une résonance, une proximité, voire un lien. Publie de façon impersonnelle les citations des autres, relayer des posts sans y mettre votre touche, ne jamais vous montrer ni partager vos valeurs, etc, n’attirera personne sauf vos amis proches
  • De nombreux thérapeutes savent qu’il faut avoir une stratégie pour utiliser efficacement Facebook, Instagram, etc, mais ne font pas le pas de se former ou de déléguer à des professionnels qui le feront pour eux

 

Au vu des miracles promis par certains Business Coach, on a tendance à omettre que, sur les réseaux sociaux comme dans la vraie vie, il faut souvent du temps - et un timing que nous ne maitrisons pas - pour développer puis pérenniser son activité. Et qu'une stratégie ne fonctionne de nos jours - pour des personnes qui ont besoin de sens et de se sentir en accord avec ce qu'elles font, tels que les thérapeutes et accompagnants sensibles - qu'à condition qu'elle soit alignée à nos valeurs et notre écologie personnelle.

On a vite fait aussi d'oublier que, comme dans la vraie vie aussi, si on veut vraiment booster son développement d’activité, il faut y consacrer du temps, de l’énergie, une stratégie (démarcher, prospecter, participer à des événements, créer des occasions, parler de ce que l’on propose dès qu’une occasion se présente, créer des partenariats, faire preuve de persévérance, etc.).

Coaching pour thérapeutes

Pour conclure sur l’utilisation des réseaux sociaux pour booster votre activité de thérapeute

Si vous avez en horreur Facebook, Instagram, ou d’autres plateformes sociales : oubliez-les ! Vous n’arriverez pas à trouver l’élan et la persévérance pour en faire des leviers de développement pour votre activité. Et misez plutôt sur votre patience et d’autres actions pour développer progressivement votre activité,. Mieux : faites-vous accompagner pour mettre en place un plan d’action destiné à développer votre activité, surtout si vous voulez la booster !

 

Si vous n’avez aucune intention de partager autour de vos valeurs, de votre activité, de vos offres, de ce qui vous anime, de ce qui vous occupe, etc… oubliez aussi ! Même si vous déléguez, c’est le fait de partager sur qui vous êtes et ce que vous faites, en créant du lien et de la confiance, qui va retenir l’attention de ceux qui vous lisent (ou liront) et leur donneront envie de vous contacter ensuite.

 

Si vous voulez trouver des clients en publiant une fois de temps en temps, au petit bonheur la chance.. oubliez aussi.

 

Mais…

 

Si vous avez envie d’utiliser les réseaux par curiosité, par envie, par fun, ou par stratégie, alors.. formez-vous ou faites-vous accompagner pour les utiliser au mieux (choix du réseau à privilégier, contenus à partager, types de posts, rythme de publication, etc), ou déléguez à des professionnels.

 

Si vous avez vraiment envie de partager autour de votre univers, de ce que vous croyez important, de ce qui vous anime, de vous, etc… alors éclatez-vous sur les réseaux, vous avez plein de choses à y partager. Mais pensez toujours : utilité, au delà du coeur. Tout l’enjeu, c’est d’allier les 2 ;)

 

Les réseaux peuvent également vous permettre de "rencontrer" des partenaires potentiels, et pourquoi pas d'organiser des interviews croisées pour vous faire connaître auprès de leur audience également. Votre visibilité se fera d'ailleurs bien souvent grâce à une visibilité sur des groupes, via des partenaires, etc.. Pensez-y !

 

Si vous développez une activité essentiellement en ligne, alors vous devrez quasiment impérativement passer par une stratégie liée à internet et aux réseaux sociaux.

 

A noter : si vous êtes (hyper)sensibles, alors vous avez un atout de taille : votre sensibilité peut être retranscrite et ressentie dans vos posts : en faisant vibrer votre audience, vous pouvez créer plus facilement un lien avec elle et la transformer en une clientèle potentielle. A condition d’aimer partager. Mais la stratégie devra être intégrée dans une démarche d’alignement avec qui vous êtes (vos besoins, votre mode de fonctionnement, votre rythme, etc.) car c’est indispensable pour que vous soyez dans « votre énergie ».

Mes conseils essentiels pour réussir votre développement d'activité et de votre clientèle

Coaching d'alignement, coaching business aligné

 

  • Les thérapeutes, praticiens et coachs qui ont réussi naturellement ont en commun : un alignement interne, un alignement avec leur pratique, et un certain détachement par rapport au timing et au résultat. Faites le point sur votre alignement pour commencer.

 

  • Ceux qui réussissent grâce aux réseaux sociaux y ont consacré un temps considérable, et ont accepté de se professionnaliser dans cette démarche.. notamment en se faisant coacher et former. Où en êtes-vous par rapport à cela ?

 

  • Tenez compte de vos besoins et de ce qui est important pour vous, et pas de l'avis des autres ou de "la majorité", dans vos choix pour vous développer. Attention aux propositions qui vous vendent une méthode clé en main, en mode "autoroute" ou "bourrin" qu'il suffirait d'appliquer pour que ça fonctionne et qui est la même pour tout le monde : vous êtes unique, vous avez une sensibilité particulière, des valeurs et un mode de fonctionnement qui n'est pas celui "de tout le monde", une méthode à reproduire de façon scolaire ne vous correspondra probablement pas. Je repense à cette cliente, qui après avoir collaboré plusieurs mois avec une experte en stratégie webmarketing, avait arrêté car elle ne s'y retrouvait pas, s'y était épuisée, avait perdu confiance, et n'avait pas les résultats escomptés. Quelques mois après cette collaboration, elle s'est tournée vers moi pour aligner sa communication à ce qu'elle voulait vraiment transmettre... et vivre ! Etant hypersensible avec une forte envie de partager autre chose que des emails marketings et des vidéos à la chaîne, elle a ressenti le besoin de se réaligner. Sa joie et son équilibre sont revenus, et les résultats sont arrivés. 

 

Si vous avez besoin d’y voir plus clair sur votre positionnement par rapport à votre développement d’activité, à la meilleure façon pour vous de trouver des nouveaux clients sans vous trahir ni vous épuiser,

Si vous sentez que vous avez besoin de vous (ré)aligner, d’être plus au clair et de trouver une cohérence dans votre démarche,

 

Parlons-en, lors d'un appel découverte : réserver mon appel clarté avec Amélie

 

Amélie LEGUAY

Coach pour Thérapeutes et Accompagnants sensibles et sensés qui veulent (re)développer leur activité de façon alignée

Coach pour Thérapeutes et Accompagnants

Articles similaires

Derniers articles

Utiliser les réseaux sociaux pour développer votre activité de thérapeute ou coach : bonne ou mauvaise idée ?

Que vous reste-t-il de vos rêves d'enfant ?

Cesse de te mettre la pression pour te changer à tout prix : mise sur ce qui est déjà en toi !

Catégories

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Institut Cassiopée

Connexion